Enregistrements aéronautiques

Cas Pelícano

publicado a la‎(s)‎ 11 mar. 2016 6:55 por Jose Patricio Lay Lagos   [ actualizado el 28 mar. 2016 11:38 ]

Le cas Pelícano


Le 23 juin 2010, à 23h10

Trois avions à destination de l’Aéroport Arturo Merino Benítez (aéroport international de Santiago) signalent un phénomène non identifié au centre de contrôle de Santiago. 

Deux d’entre eux sont des avions de ligne et le troisième est un avion de la Marine chilienne, nommé Alfa Pelícano.


Cas LAN 045

publicado a la‎(s)‎ 11 mar. 2016 6:46 por Jose Patricio Lay Lagos   [ actualizado el 28 mar. 2016 11:38 ]

Le cas LAN 045

1er juin 1988

 Un avion de ligne de la compagnie aérienne LAN s’apprête à atterrir à l’aéroport de la ville de Puerto Montt (dans le sud du Chili). Le pilote observe une lumière intense qui se rapproche tout droit en direction de l’avion. 

Le pilote interroge immédiatement la tour de contrôle au sujet pour savoir s'il y a un trafic sur sa trajectoire de vol. Le contrôleur répond qu’il n’y a aucun trafic signalé mais il observe lui aussi la lumière qui se rapproche de l’avion. Le pilote exécute un virage pour esquiver une éventuelle collision.



Cas Punta Arenas

publicado a la‎(s)‎ 11 mar. 2016 6:41 por Jose Patricio Lay Lagos   [ actualizado el 28 mar. 2016 11:39 ]

Le cas de Punta Arenas

3 mars 2011 

L’opérateur radar de Punta Arenas met en garde le pilote d’un avion de ligne de la compagnie aérienne chilienne DAP, vol 21, contre un trafic inconnu, détecté sur le radar et circulant sur sa trajectoire de vol à une distance de 4 milles. Le pilote observe seulement une nébulosité et effectue une manœuvre pour l’éviter.

 


Le cas Pudahuel

publicado a la‎(s)‎ 10 mar. 2016 11:02 por Jose Patricio Lay Lagos   [ actualizado el 23 mar. 2016 11:29 ]

Le cas Pudahuel 

Pudahuel est l’ancien nom de l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago.

En 1979, un contrôleur aérien qui était alors de service au radar Cerro Colorado transmit au CEFAA l’enregistrement de communications entre trois avions en vol et le service de contrôle. On peut y entendre le signalement de chaque avion sur une fréquence différente décrivant des lumières qui changent de couleur à l’ouest de l’aéroport et vers le secteur de Ventanas. Ces lumières se rapprochaient et s’éloignaient d’ouest en est et vice-versa. D’après l’un des avions, une des lumières évoquait un train avec une puissante lumimosité blanche et beaucoup de fenêtres. Les deux autres avions confirmèrent cette description, qui fut également corroborée par la tour de contrôle de Los Cerrillos et de l’Aéroport Arturo Merino Benítez.


Traduction de la transcription de l’enregistrement :

  • Avion : Confirmez si vous voyez depuis ma position euh…un scintillement… euh bleu et vert, du côté de Lo prado, ou plutôt du côté ouest de Pudahuel, au sud-ouest plus précisément.
  • Euh… pour le moment non, il y a une couverture de nuages, peut-être plus loin.
  •  ACC. : Ok, merci beaucoup monsieur.
  • Avion : Nous voyons une lumière, mais elle est pratiquement immobile, elle se déplace très lentement dans le sens inverse, nous l’avons au niveau de Tabón, nous voudrions préciser de quoi il s’agit.
  • ACC : Bien reçu, je n’ai pas de trafic important signalé.
  • Avion : Ok, merci.
  • Tour : Concernant celle du tunnel de Lo Prado, on a l’impression qu’elle s’éloigne un peu vers l’ouest puis qu’elle se rapproche à nouveau vers l’est.
  • Elle a un mouvement, disons, d’ouest à est. Elle a une gamme de couleurs entre le rouge et vert seulement.
  • Avion : En ce moment nous l’avons à 10 heures et, comme je vous l’ai dit, elle avance très lentement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre… on l’avait à 2 heures.
  • ACC : Ok, bien reçu, bien reçu Ecuador 1091
  • Avion: C’est une petite lumière qui ne scintille pas.
  • ACC : Oui, avant elle ne brillait pas…euh… précédemment la tour de contrôle de Pudahuel a signalé que la lumière restait fixe et que par moment elle bougeait lentement.
  • Avion : …(incompréhensible)… cent mètres et ce…euh on dirait un…un train avec beaucoup de fenêtres et on le voit parfaitement bien, il se déplace très lentement.
  • ACC : Bien reçu

 

1-4 of 4