Accueil‎ > ‎Cas d'observation‎ > ‎

Vidéos

Cas Pelícano


Le 23 juin 2010, à 23h10

Trois avions à destination de l’Aéroport Arturo Merino Benítez (aéroport international de Santiago) signalent un phénomène non identifié au centre de contrôle de Santiago. Deux d’entre eux sont des avions de ligne et le troisième est un avion de la Marine chilienne, nommé Alfa Pelícano.


En savoir plus sur : Le cas PELÍCANO




Cas Tobalaba

En 1978, un objet de forme circulaire qui reflétait les rayons du soleil matinal fut observé par le personnel de la tour de contrôle de l’aérodrome Eulogio Sánchez dans le quartier Tobalaba, à Santiago. L’objet décrivit des cercles dans le ciel à l’est de l’aérodrome, puis se posa sur le flanc d’une colline située en face. Dans la minute qui suivit, il décolla et disparut vers le nord-ouest.

Voir la vidéo de l’enregistrement radio entre la tour de contrôle et le radar.


Traduction de la transcription :

  • 30 octobre 1979 [la date inscrite sur la vidéo est erronée. La date correcte correspondant au cas Tobalaba est 1978]
  • SCTB

Aérodrome Tobalaba

Santiago, Chili

  • Hauteur : 7061ft                  Hauteur : 6815 ft                          Seuil de piste 1

Distance : 7 km                        Distance : 10 km                      Distance : 722 m

  • Radar : Je vous écoute Tobalaba.
  • Tour : Bonjour, je vous informe que nous avons, en direction de la Cordillère, un appareil circulaire qui brille au soleil.
  • Tour : et qui se déplace vers le nord, j’ai l’impression direction nord. Déplacement lent, vers le nord.
  • Radar : Ok, pourriez-vous répéter l’information ?
  • Tour : Affirmatif, un objet circulaire qui brille au soleil, au-dessus de Tobalaba.
  • Tour : Déplacement lent, direction nord, en élévation !
  • Radar : Pourriez-vous indiquer son altitude à vue d’œil ?
  • Tour : J’évalue une altitude d’environ 8 à 9 mille pieds.
  • Radar : Ok, bien reçu, tenez-moi au courant !
  • Tour : Bien reçu.
  • Radar : Je vous écoute Tobalaba.
  • Tour : Ok, maintenant il se déplace vers le sud, en cercles…
  • Tour : Montée et descentes, lentement, maintenant il accélère.
  • Radar : Merci !
  • Tour : Je dirais que ce n’est ni un planeur, ni un avion, parce qu’il est capable d’atteindre des vitesses élevées, il est très rapide, et par moment très lent…
  • Tour : il est descendu et monté rapidement, et maintenant il se pose sur une colline.

 




Cas Punta Arenas

3 mars 2011

L’opérateur radar de Punta Arenas met en garde le pilote d’un avion de ligne de la compagnie aérienne chilienne DAP, vol 21, contre un trafic inconnu, détecté sur le radar et circulant sur sa trajectoire de vol à une distance de 4 milles. Le pilote observe seulement une nébulosité et effectue une manœuvre pour l’éviter.

 


Traduction de l’enregistrement entre le radar et le pilote (vidéo de la transcription) :

  • SCCI Punta Arenas Chile
  • 3 mars 2011 11h50     Vol DAP 21 Twin Otter

  • ACC : DAP 21, Punta Arenas radar
  • Avion : Je vous écoute
  • ACC : Information d’un trafic inconnu, d’après l’observation du radar  primaire, à 12 heures, quatre milles
  • ACC : qui évolue dans le secteur entre Porvenir et Punta Arenas, altitude inconnue, déplacement lent et erratique
  • Avion : Oui, copié, à 12 heures, 4 milles, c’est ça ?
  • ACC : Oui, à 12 heures, quatre milles. Je lui fais part de l’observation sachant que ça fait 20 minutes qu’il a été observé…
  • ACC : par des pilotes de sa compagnie, un objet inconnu dans le secteur de la ville et de la colline Mirador
  • Avion : Ok, copié, vous l’avez à l’écran ?
  • ACC : Maintenant, on a perdu le contact visuel sur le radar primaire…
  • Avion : Ok, copié le 21
  • ACC : Il se trouvait à 12 heures, quatre milles, effectuant des cercles et des déplacements dans le secteur vertical par rapport au détroit
  • Avion : Ok, copié, nous avons une nébulosité, on va éviter la nébulosité…
  • Avion : Nous n’avons rien en visuel pour le moment, juste une nébulosité à 12 heures, environ quatre milles.
  • ACC : Bien reçu

  • SCCI Punta Arenas Chile
  • 3 mars 2011 11h50     Vol DAP 21 Twin Otter

 




Cas LAN 045

1er juin 1988

 Un avion de ligne de la compagnie aérienne LAN s’apprête à atterrir à l’aéroport de la ville de Puerto Montt (dans le sud du Chili). Le pilote observe une lumière intense qui se rapproche tout droit en direction de l’avion. 

Le pilote interroge immédiatement la tour de contrôle au sujet pour savoir s'il y a un trafic sur sa trajectoire de vol. Le contrôleur répond qu’il n’y a aucun trafic signalé mais il observe lui aussi la lumière qui se rapproche de l’avion. Le pilote exécute un virage pour esquiver une éventuelle collision.


Traduction de l’enregistrement (vidéo de la transcription) :

  • Lan Chile 045

SCTE

1er juin 1988

  • Je quitte 210 LAN Chile 45
  • Bien reçu, indiquez à 30 miles au nord
  • Je l’indiquerai

  • Seuil de piste : 17                    Hauteur : 8701 ft                     Hauteur : 6572 ft

Distance : 920 m                     Distance : 63 km                      Distance : 43 km

 

  • Dites-moi, vous avez un trafic là devant moi?
  • Confirmez-moi où.
  • Juste devant …. J’ai un avion juste devant !!!
  • Non, négatif.
  • J’ai un avion, une lumière là devant ! juste sur notre trajectoire de vol !
  • Ok, en visuel, en visuel, exact…
  • Je n’ai aucun trafic signalé
  • Il n’y a que le LADECO 70, mais je l’ai en visuel… enfin la lumière.
  • J’ai un avion, j’ai un avion là, juste devant moi, monsieur !!
  • Affirmatif ! Aucune information de trafic.
  • Vous l’avez en visuel, non ?
  • Exact, oui ! Il change de couleur… jaune, rouge, scintillant… c’est ça ?
  • Oui, c’est ça, affirmatif ! d’après ce que je comprends ça n’est pas répertorié dans le contrôle ?
  • Non, négatif, absolument aucun !
  • 45, confirmez si vous l’avez à la même altitude ou plus bas ?
  • Il a été sur le même angle de trajectoire que nous…
  • J’ai dû faire une esquive !
  • Ok, bien reçu, en visuel de la tour aussi.
  • Lan Chile, activez le transponder 12…1 2 1 5, s’il vous plaît.
  • Activé, le transponder est activé.
  • Ok, merci.
  • Est-ce que vous voyez toujours le trafic ou non ?
  • On le perd et il n’apparaît pas sur le radar, ce trafic…
  • À l’instant, moi aussi je le… je le… nous ne le voyons déjà plus !
  • Mais il s’est trouvé dans un angle de collision avec nous…
  • Correct, je l’ai en visuel maintenant.
  • Le voilà !! en visuel à nouveau, je l’ai sur ma droite, sur la droite, je l’ai en visuel
  • Correct !
  • Je l’ai perdu quand… j’ai dû… le … le, je ne sais pas, la lumière, l’avion en angle de collision
  • Vous estimez qu’il est lent ou rapide ?
  • Quand il a été en angle de collision avec nous…
  • Assez vite, très vite, on dû l’esquiver avec un virage à gauche…
  • Et ensuite on l’a un peu perdu, mais là je l’ai en visuel
  • Genre à l’horizon… à l’ouest de votre champ de… plus ou moins de ma position.
  • Ok ! Bien reçu… moi je l’ai à 360 º au nord
  • Je ne suis plus, je ne l’ai plus en visuel… il vient de s’éteindre…
  • Je l’aperçois encore !
  • Justement dans l’angle de collision dans le sens inverse au nôtre.
  • Moi, j’ai vu une sorte de trafic… une lumière brillante.
  • Ok, bien reçu
  • Puerto Montt, le LAN Chile 045, on passe par 9.0…avec la piste en visuel là…vous me confirmez le dernier altimètre ?
  • Lan Chile 045 bien reçu… dernier altimètre 3029
  • Autorisé à l’atterrissage !
  • 3029… autorisé à l’atterrissage, Lan Chile 045
  • Mario Fajardo ?
  • Oui ?
  • Écoute mon ami ! un truc nous est presque rentré dedans là à l’approche…
  • J’étais à la radio pendant tout le temps…
  • Ton OVNI…
  • On a dû lui faire une esquive, je croyais que c’était un trafic, je pensais que c’était vous…
  • Non, moi je viens de décoller en direction du sud…
  • On dû faire un virage à gauche !!
  • Et ça avait quelles caractéristiques ? genre un avion ou quelque chose comme ça  ou non ?
  • Ecoute… c’était un feu d’atterrissage brillant et qui scintillait…. Ça changeait de couleur…
  • Aïe ! Aïe !
  • 45 Puerto Montt ?
  • Oui, je vous écoute ?
  • Une question… de la tour de contrôle on a visualisé une lueur, justement avec des changements de luminosité… verts et plus ou moins rouge
  • Apparemment depuis ici…
  • On la distinguait comme si un semblant de nuage la reflétait
  • Vous me confirmez si quelque chose a traversé votre trajectoire…quelque chose par là ? dans le secteur…
  • Non négatif !
  • C’est la même chose que nous avons vue, mais c’est totalement cavok ici…totalement découvert…
  • Ok, je comprends que ce que vous auriez visualisé…serait des éclats de couleur rouge et verte, à peu près…
  • Affirmatif et après c’est devenu une lumière brillante
  • Très brillante comme des phares d’atterrissage, mais selon mes calculs, à un ou deux milles de l’avion….
  • Affirmatif ! oui, nous le visualisons avec des jumelles depuis ici et c’est dans prolongation de l’axe de la piste
  • Ça l’était, je ne sais pas, c’est sûr ça devait être ça…
  • Nous avons pensé que c’était un avion qui venait dans le sens inverse.
  • Et il s’est approché très vite, mais ensuite, comme je te dis,
  • Il se déplaçait vers l’ouest… et ensuite on ne l’a plus vu.
  • Affirmatif ! bien reçu !





Cas El Bosque

5 novembre 2010

Pendant un spectacle aérien à la base d’El Bosque de la Force aérienne chilienne, plusieurs personnes ont pris des vidéos. Sur certaines vidéos, on peut observer un objet qui semble croiser la trajectoire de vol des avions.

Ce cas a eu une renommée mondiale et a été analysé par des experts internationaux tels que les chercheurs Bruce Maccabee et Richard Haines. Voir l'article de la journaliste américaine Leslie Kean à propos de ce cas : "Vidéos chiliennes à examiner à la loupe"







Cas Arica

Le 7 octobre 1997, à 21 heures, un avion de l’armée chilienne effectue de vols d’entraînement nocturne à l’Aéroport Chacalluta, à Arica, au nord du Chili.

Le contrôleur aérien reçoit plusieurs appels de la ville au sujet d’OVNI et interroge le pilote. Celui-ci signale alors au contrôleur une lumière, côté ouest, changeant de position à une vitesse élevée.

Voir la vidéo de l’enregistrement de la communication entre le pilote et le contrôleur :


Traduction de la transcription :

 

  • 7 octobre 1997

SCAR

Aéroport Chacalluta

Arica, Chili

  • Seuil de piste 20               Distance : 1 180 mètres
  • Tour de contrôle : Monsieur, observez-vous quelque chose depuis votre position, jusqu’au secteur de la colline Chuño… quelque chose de… qui sort de l’ordinaire ?
  • Avion : Je te reçois, vers le secteur du Buitre ?
  • Tour de contrôle : affirmatif
  • Avion : je ne cois pas
  • Avion : depuis ma position, apparemment il n’y a rien d’anormal
  • Avion : maintenant, j’ai un objet à trois heures de ma position
  • Avion : j’ai l’impression qu’il y a une lumière au-dessus des lumières de la ville…
  • Tour : bien reçu, pourriez-vous décrire quel type de lumière ?
  • Avion : euh… maintenant elle a disparu !
  • Avion : Ça ressemblait aux lumières jaunes de la ville… maintenant, elle a réapparu, mais plus devant moi… elle disparaît encore.
  • Tour : bien reçu, on a reçu différents appels disant que dans ce secteur…
  • Tour : probablement, il y a un objet volant non identifié, on reste attentifs à d’autres signalements
  • Avion : écoutez c’est incroyable, moi je ne l’avais pas vu, mais ça change de position à grande vitesse… j’ai eu l’occasion de le voir.
  • Tour : bien reçu
  • La tour de contrôle d’Arica appelle, via citophone le radar de la région Nord, localisé à Santiago.
  • Radar : Santiago
  • Tour : Arica
  • Radar : Je vous écoute, Arica
  • Tour : Monsieur, en ce moment nous avons un vol… Eco-Inca (de l’armée), un Tango 12…
  • Tour: qui signale depuis sa position de vol, il s’entraîne à l’approche VOR-DME sur la piste 2…
  • Radar : ok
  • Tour : il signale à trois heures un objet qui se déplace « à une vitesse incroyable », expression texto…
  • Radar : voyons
  • Tour : Est-il possible de vérifier le radar
  • Radar : Voyons… il répond 3141, non ? Il est à 2400 pieds ?
  • Tour : Il procède à l’approche de la piste 2
  • Radar : ok, oui ça doit être celui-là, mais non je n’ai rien, rien à part cet avion…
  • Tour : bon, on reste attentif à tout ce qui pourrait se présenter
  • Radar : parfait !
  • Tour : très bien, à bientôt !
  • Avion : oui, allez-y !
  • Tour : Pourriez-vous déterminer approximativement l’altitude à laquelle se trouvait l’objet ?
  • Avion : oui, je l’ai vu à peu près au-dessus des dernières lumières à l’est de la ville…
  • Avion : moi, je dirais à cinq mille pieds…
  • Avion : mais en fait la seule chose que j’ai pu voir c’est son déplacement rapide du sud au nord et avant du nord au sud…
  • Avion : c’est tout ce qu’on a pu apercevoir, apparemment
  • Tour : bien reçu monsieur, merci. Informez Buitre, on annule le plan de vol.
  • Avion : j’appellerai
  • Seuil de piste 20

Distance : 1 180 mètres

  • 7 octobre 1997

SCAR

Aéroport Chacalluta

Arica, Chili



Cas Pudahuel 

Pudahuel est l’ancien nom de l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago.

En 1979, un contrôleur aérien qui était alors de service au radar Cerro Colorado transmit au CEFAA l’enregistrement de communications entre trois avions en vol et le service de contrôle. On peut y entendre le signalement de chaque avion sur une fréquence différente décrivant des lumières qui changent de couleur à l’ouest de l’aéroport et vers le secteur de Ventanas. Ces lumières se rapprochaient et s’éloignaient d’ouest en est et vice-versa. D’après l’un des avions, une des lumières évoquait un train avec une puissante lumimosité blanche et beaucoup de fenêtres. Les deux autres avions confirmèrent cette description, qui fut également corroborée par la tour de contrôle de Los Cerrillos et de l’Aéroport Arturo Merino Benítez.